Accueil > Informations > « Je résiste dans la dignité » : Poème de Ziad Medhouk

« Je résiste dans la dignité » : Poème de Ziad Medhouk

Publié le samedi 27 décembre 2014, Thèmes : - Culture, Lieux : - Gaza

Ce poème nous a été adressé par Ziad Medhouk 24 décembre 2014 [N.D.L.R]

Gaza été 2014 pendant l’agression israélienne

Je résiste sur les montagnes hautes de Naplouse
Je résiste dans la mer encerclée de Gaza
Je résiste au pied de collines occupées de Ramallah
Je résiste sur la terre sacrée de Jérusalem
Je résiste sur la terre sainte de Bethlehem
Je résiste en Palestine et pour la Palestine.

Aux côtés des oliviers menacés de Jenin, je résiste !
Sur ma terre confisquée à Hébron, je résiste !
Près des rares orangeraies de Java, je résiste !
Prés des dattiers mûrs de Jéricho, je résiste !

Contre les colons illégaux, je résiste !
Contre les soldats agresseurs, je résiste !
Contre l’impunité des oppresseurs, je résiste !
Contre la terrible violence des occupants, je résiste !
Face à un usurpateur arrogant, je résiste !
Malgré le silence assourdissant
Et malgré l’hypocrisie latente, je résiste !
En dépit de l’injustice, je résiste !
Je résiste pour la paix et je résiste en paix !

Par ma lutte pacifique, je résiste !
Par ma présence riche en humanité, je résiste !
Par une poésie engagée qui creuse son sillon, je résiste !

Avec la force de mon droit, je résiste !
Avec ma plume et mes vers, je résiste !
Avec mon existence sur ma terre, je résiste !
Avec ma persévérance et ma foi, je résiste !
Avec ma glaise d’amour et de tolérance, je résiste !
Avec l’arme indestructible de mon espoir, je résiste !

Pour une graine d’espérance, je résiste !
Pour une nuit magique, toujours lumineuse, je résiste !
Pour le courage de la mère d’un martyr qui sait pardonner, je résiste !
Pour le retour d’un réfugié, je résiste !
Pour une cause juste et noble, je résiste !
Pour créer de nouveaux horizons d’espérance, je résiste !
Pour que nos arbres grandissent où vivent leurs racines, je résiste !
Pour en finir avec le nuage de l’horreur qui planait sur la Palestine, je résiste !

Puisque ma patience est un génie, je résiste !
Puisque je suis soutenu par la bravoure des solidaires, je résiste !
Puisque mon sourire est plus puissant que leurs armes, je résiste !
Puisque les épées de la victoire brillent dans mes yeux, je résiste !
Puisque je suis attaché à la vie, je résiste !

Pour arrêter la machine infernale de cette occupation
Qui continue de fustiger inlassablement, je résiste !
Pour allumer sans éclipse la lumière de notre avenir, je résiste !
Pour guérir les blessures et la douleur des années noires, je résiste !
Pour rendre leur sourire à nos enfants traumatisés, je résiste !
Pour effacer le désespoir de nos jeunes enfermés, je résiste !
Pour arrêter le génocide et les crimes arbitraires contre mon peuple, je résiste !
Pour la reconnaissance de nos droits légitimes, je résiste !
Pour que mon cri légitime contre l’injustice soit entendu, je résiste !
Pour un monde plus humain et plus humaniste, je résiste !

Dans la dignité, je résiste !

Loin de la haine, je résiste !

Pour l’humanité, je résiste !

Pour la vie et la paix, je résiste !


La sortie en France du livre de Ziad Medoukh sur Gaza

Ziad Medoukh, directeur du département de français de l’université Al-Aqsa de Gaza en Palestine, poète et écrivain d’expression française, vient de sortir en France son nouveau livre sur les derniers événements dramatiques vécus par la population civile de la bande de Gaza suite à la nouvelle offensive israélienne de juillet-août 2014.

Ce livre intitulé « Chroniques d’un été meurtrier à Gaza, récit d’un génocide répété » est publié aux éditions Kairos-Nancy, il regroupe les témoignages quotidiens de l’écrivain palestinien durant les 50 jours de l’agression israélienne de l’été dernier.

C’est le premier livre sorti en France sur cette dernière agression, deux mois après l’arrêt de cette nouvelle attaque sanglante contre les civils de Gaza.

Dans cet ouvrage, le citoyen de Gaza présente ses chroniques quotidiennes ainsi que ses articles et quelques poèmes écrits pendant les 50 jours de 7 juillet au 26 août 2014, dans des conditions très difficiles, sous les bombardements et les pluies de missiles tombant partout, à chaque minute.

Ces chroniques sont qualifiées par l’éditeur d’appel déchirant, un cri légitime contre l’injustice, mais surtout une espérance, celle de la vie qui continue, qui résiste et qui reste digne.

Ziad Medoukh devait se rendre en France semaine pour assister à la sortie de son livre, mais en raison du blocus israélien et de la fermeture des passages qui relient la bande de Gaza à l’extérieur, il est resté bloqué dans sa prison à ciel ouvert.

Il a déjà publié 4 livres en français, trois recueils de poésie sur Gaza et la Palestine, deux en France et un au Québec, ainsi qu’un livre de pédagogie.

Edition Kairos
33, rue Ludovic Beauchet
54000 NANCY


Ziad Medoukh est un professeur de français palestinien. Responsable du département de français de l’université Al-Aqsa de Gaza, et coordinateur du Centre de la paix de cette université. Il a terminé ses études de didactique du français à l’université de Paris VIII où il obtint en 2009 un doctorat en Sciences du Langage. Il est l’auteur de nombreuses publications concernant l’enseignement du français en Palestine et aussi la non-violence.

Articles similaires