Accueil > Informations > NAJWA NAJJAR, réalisatrice palestinienne

NAJWA NAJJAR, réalisatrice palestinienne

Publié le mardi 25 février 2020, Thèmes : - Cinéastes

Najwa Najjar ( نجوى نجار ) est une scénariste / réalisatrice vivant dans les territoires palestiniens. Née d’un père jordanien et d’une mère palestinienne, elle a commencé sa carrière dans la publicité puis s’est dévouée au cinéma de documentaire et fiction depuis 1999. Son premier long métrage « Pomegranates and Myrrh » (Grenades et myrrhe) a remporté 10 prix internationaux, a été vendu dans le monde entier et a été diffusé en salles et projeté dans plus de 80 festivals internationaux. Son deuxième film, « Eyes of a thief » (Les yeux d’un voleur), est également un thriller primé basé sur une histoire vraie, tourné entièrement dans les Territoires palestiniens. Avec l’acteur et producteur égyptien multi-primé Khaled Abol Naga en tête et la chanteuse algérienne Souad Massi qui y fait ses débuts d’actrice, « Eyes of a thief » a été présenté par la Palestine aux 87e Academy Awards 2015 (les Oscars).

Le travail de Najjar comprend courts métrages documentaires et fictions primés et projetés dans le monde entier : « Naim et Wadee’a » (1999), « Quintessence de l’oubli » (2000), « Un garçon nommé Mohamed » (2002) , « Or bleu » (2004), et « Ils sont venus de l’Est » qui a ouvert l’édition 2004 des prix de l’académie Européenne. « Yasmine Tughani » (2006) a été sa première œuvre de fiction.

Le court métrage documentaire de 1999 « Naim et Wadee’a » était basé sur la famille de Najjar et comprend les histoires orales de Na’im Azar et Wadee’a Aghabi, un couple qui a été forcé de quitter leur maison de Jaffa en 1948. Le film a remporté le Prix du « cinéma of Conflict and Resolution » au Festival International du Film Hamptons 2000.

«  Yasmine Tughani  » , c’est l’histoire de Yasmine qui vit dans un village quelque part en Palestine. Elle est amoureuse de Ziad et aimerait se marier mais ses parents l’ont promis à un autre. Et le mur qui les sépare rend les choses encore plus compliqué…

Son premier long métrage de fiction, « Pomegranates and Myrrh », met en scène une jeune danseuse palestinienne qui défend les terres de sa famille après que son mari ait été envoyé dans une prison israélienne. Au Festival du film de Doha Tribeca, le film a remporté le prix du meilleur film arabe.

Produit par sa société de production crée avec son mari Hani Kort (Ustura Films, à Ramallah et à Amman), « Eyes of A Thief » est une coproduction palestinienne / algérienne / française / islandaise qui a reçu le soutien du Sundance Scriptwriting Lab, du Sundance Duke Award, Dubai Film Connection, Jordan Film Fund et a participé au Festival International du Cinéma de Rome New Cinema Network.

Son troisième long métrage est un road movie : « Between Heaven and Earth » (Entre ciel et terre) tourné dans plusieurs endroits de Palestine. Il a été projeté dans le cadre de la Compétition officielle au Festival International du Caire et a reçu le prix Naguib Mafouz pour le Meilleur Scénario (Nov 2019).

Najjar a produit plusieurs courts métrages de cinéastes internationaux Gaza Winter (2009), est conférencière et a été membre de jurys aux festivals internationaux de cinéma. Najjar est également critique de livres et a publié nombreux articles sur le cinéma palestinien. Elle a été conseillère et lectrice pour le Rawi Sundance Lab pour les scénaristes arabes, et a organisé des séminaires pour les cinéastes palestiniens ainsi qu’elle a donné une masterclass pour les réalisateurs au Galway International Film Festival.


Filmographie

Naim et Wadee’a (1999)
Quintessence de l’oubli (2000)
Un garçon nommé Mohamed (2001)
Or bleu (2004)
Ils sont venus de l’Est (2004)
Yasmine Tughani (2006)
Grenades et myrrhe (2009)
Les yeux d’un voleur (2014)
(Entre ciel et terre (2019)

Articles similaires